30.10.10

Prendre une grande respiration ...

Mon fils a passé une semaine de vacances chez mes parents qui habitent à 300 kilomètres de chez moi. Hier, dans la journée, j'ai envoyé à SMS à ma mère pour lui confirmer mes heures d'arrivée et de départ de chez eux puisque je devais venir le chercher. Quelques heures plus tard, sans réponse de ma génitrice, je l'ai appelée directement. Cette dernière est très peu douée avec tout ce qui est électronique et nouvelles technologies. J'en ai eu la confirmation quand elle a décroché sans s'en rendre compte et qu'elle a commenté mon SMS... [Lire la suite]
Posté par charlievormelle à 11:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29.10.10

Ca fait du mal là où ça fait mal

Comme à peu près 85% des personnes de sexe féminin, je suis légèrement maso dans le cadre d'un chagrin d'amour (ceci est une estimation tout à fait personnelle).En pleine période de doutes, de remises en question, de perte de confiance en soi, de regrets, de remords, de douleur i tutti quanti, nous aimons, nous les femmes, nous torturer psychologiquement en écoutant les chansons qui nous rappellent l'être perdu (et toujours aimé, CQFD).A savoir que ne pouvons combiner la torture musicale à la torture cinématographique, littéraire,... [Lire la suite]
Posté par charlievormelle à 10:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
28.10.10

Je, je suis libertine

Que les choses soient dites, je suis libertine (un peu comme Mylène Farmer au début des années 80).Certes, être libertine quand on est célibataire et fraîchement jetée par un homme, ça n'a pas le même relief - et le même goût - que lorsqu'on partage cela avec celui/celle qu'on aime.Si vous avez lu jusque là, c'est que quelque part, le libertinage vous intéresse, que vous le pratiquiez ou non.Chacun a son interprétation du libertinage. Selon le Larousse, être libertin, c'est celui/celle "qui mène une vie dissolue, qui est de mœurs... [Lire la suite]
Posté par charlievormelle à 10:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27.10.10

Présentation

Il était près de minuit hier quand j'ai décidé de me mettre au lit. Comme à chaque fois depuis des mois, je pense à lui. Dans le noir, couchée sous la couette, j'avais les yeux grand ouverts et je me suis mise à parler de lui, en anglais. Allez comprendre pourquoi je me suis mise à parler anglais. Il n'empêche que j'ai réussi à exprimer ce qui rongeait mon cœur à ce moment-là, et ça n'a pas loupé : j'ai chialé comme une conne pleuré. Je parlais de lui à une personne imaginaire, je décrivais ma peine, ma douleur, le pourquoi du... [Lire la suite]
Posté par charlievormelle à 13:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,