Charlie Vormelle - Sur le chemin ...

15.02.18

Chatte sauvage

Présentation1

Voilà 5 ans et demi (j'aime toujours autant les demi-années) que je suis célibataire. Du moins de manière officielle.

Ce célibat a été ponctué de plusieurs relations amoureuses, ou sexuelles, ou les deux à la fois. Dans la catégorie des relations amoureuses, ces histoires n'ont pas duré pour différentes raisons. L'une d'entre elle est que je les ai sabotées. De manière inconsciente évidemment, mais même quand je m'apercevais que je dépassais les bornes, c'était plus fort que moi. Je n'arrivais pas à me contrôler.

De la jalousie, de la paranoïa, des coups de sang, des soupçons. Comment un homme attiré mais pas encore amoureux peut-il rester avec une nana qui lui en fait voir de toutes les couleurs ?

Les hommes avec qui j'ai commencé une relation amoureuse - deux en réalité depuis 5 ans - ont essayé de tenir la barre. Mais j'ai trop fait tanguer le bateau pour que ça tienne. Surtout qu'avec un simple attachement et sans sentiment amoureux, ça ne pouvait que prendre l'eau.

Depuis, j'ai voulu ré-essayer avec d'autres hommes, mais je n'en ai pas trouvé qui en vaille la peine.

Oui parce que le voilà mon problème aujourd'hui : je trouve tous les hommes fades, sans intérêt, tellement prévisibles. D'une très grande lâcheté et surtout minables. J'écris ces mots en essayant de me dire que j'exagère. Mais toutes les fois où j'en discute avec d'autres femmes, célibataires ou non, elles ont le même avis.

Est-ce l'expérience ? L'âge ? La société qui change ? Les hommes sont terriblement décevants. Et forcément, je n'ai pas envie de m'investir avec quelqu'un qui va me tirer vers le bas, même si ça n'est pas sa volonté.

Tout ce que j'ai aujourd'hui, j'y ai travaillé et ne l'ai obtenu que par ma propre volonté et mon propre travail. Je n'ai pas eu de parents qui m'ont donné d'argent. Je n'ai pas un ex-mari qui me verse une pension alimentaire ou de grand oncle qui m'a légué sa fortune. J'ai tout acquis sans l'aide de personne. Aussi bien mon confort matériel - qui se résume à un petit F3 et des sorties entre potes - que ma stabilité et mon ancrage. Alors, comme je disais hier, si un homme entre dans ma vie, faut que ça pulse, que ça jette, que ça crache le feu. Sinon, à quoi ça sert ?

Des coups d'un soir, j'en ai parfois. Et en ce moment, ça ne me dit trop rien. Je garde une forte libido mais même sexuellement, les hommes ne me satisfont plus vraiment. En fait, il me faut un mec qui a plus de couilles que moi. Un mec qui assumera totalement qui il est, sans passer par des mensonges, des cachoteries, qui me montrera que la vie aujourd'hui est géniale, fabuleuse. Et qu'elle sera encore un cran au-dessus avec lui. J'ai une vie 5 étoiles. Je ne veux pas descendre en gamme.

Ca, c'est la tête qui parle, la raison à laquelle je m'accroche. Et puis il y a le coeur qui, de temps en temps, a envie de palpiter fort. En ce moment, un homme semble me tourner autour. Comme je suis toujours aussi nulle en drague et qu'en plus je suis sauvage avec les hommes, je ne suis pas vraiment sûre de ce que j'avance.

En attendant, j'essaie de noyer la partie subie de ma solitude dans le boulot. Il paraît que l'amour arrive quand on s'y attend le moins.

Posté par charlievormelle à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14.02.18

Charlie est morte. Vive Charlie !

20180214

L'envie d'écrire ne m'a pas quittée en 5 ans et demi. Elle ne faisait simplement plus partie des mes priorités.

Déçue que d'anciens projets d'écriture ne voient pas le jour (encore aurait-il fallu que j'aie assez d'humilité pour les retravailler), décidée à recadrer ma vie, j'ai mis mon énergie ailleurs. Ailleurs et surtout loin de Jonathan.

 Ce qui s'est passé depuis :

  • J'ai changé 2 fois de métier et d'entreprise
  • J'ai changé de voiture
  • J'ai déménagé
  • Je suis devenue végétarienne
  • J'ai arrêté la télévision
  • Je me suis encore plus politisée
  • Je suis encore plus féministe
  • J'ai eu une vingtaine d'amants ou d'amourettes
  • J'ai failli refaire ma vie avec un homme
  • Je n'ai plus jamais remis le couvert avec Jonathan, dont je ne suis plus du tout amoureuse
  • Mon fils me dépasse d'une très grande tête
  • J'ai perdu du poids
  • J'ai repris du poids (un peu)
  • J'ai coupé mes cheveux
  • Je me suis affirmée et j'ai recentré ma vie sur mon bonheur
  • Je revois ma mère
  • Et tant d'autres choses qui ont fait celle qui tape ses mots à cette minute.

Ce qui n'a pas changé :

  • Mon cynisme qui me permet de relativiser les maux de la vie
  • Mon célibat coriace et ma grande méfiance envers les hommes
  • Mon goût prononcé pour les Kinders (Satan !!!!!)
  • Ma grande solitude, dont j'ai pourtant besoin.

Malgré tout, aujourd'hui, j'ai retrouvé une vraie joie de vivre. Je suis en bonne santé, j'ai beaucoup de chance de vivre où je vis et de la manière dont je vis. J'ai des amis-es formidables et j'ai des projets sur le long terme. J'ai un job qui me plait, mon fils est génial, je suis reconnaissante envers la vie.

J'approche la quarantaine et je me pose toujours plein de questions sur les hommes et l'amour. En revanche, je sais que je ne serai plus jamais malheureuse comme je l'ai été pendant toutes ces années : 5 ans d'une relation qui m'a saccagée, presqu'autant pour m'en remettre.

Tout ce que j'ai, je l'ai gagné aux prix d'efforts, de travail, de reconstruction, de choix et de renoncements. Si un homme devait entrer dans ma vie, ça ne pourrait être que pour le meilleur. Et au moindre signe du pire, c'est mort.

Posté par charlievormelle à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04.08.12

Faire le deuil

Je multiplie les abonnements sur les sites de rencontre, les plus réputés comme les plus pourraves, depuis des semaines. J'ai eu quelques contacts intéressants, et puis au bout de quelques échanges, ça s'émousse. Aucune ne me semble vraiment intéressant, et ceux qui m'intéressent ne veulent pas de moi, ou sont en couple, ou habitent à Perpète-les-Oies.

Depuis quelques jours, je ne cesse de penser à Jonathan. Ca fait 2 mois maintenant que je n'ai plus de nouvelles. Je ne sais ce qu'il devient, comment il va, comment vont ses proches qui ont vécu des moments très durs. Je ne sais pas comment il pense à moi : est-ce qu'il regrette ? Est-ce qu'il est soulagé ? Est-ce qu'il se dit qu'il a bien fait ? Est-ce qu'il me recherche dans les silhouettes ou les regards des femmes qu'il croise ? Est-ce qu'il sursaute en entendant mon prénom ? Est-ce que son coeur se serre quand il pense à ma peau ou à ma bouche ? Est-ce qu'il sent un vide dans ses bras quand il se couche le soir ? Est-ce qu'il souffre comme je souffre ?

Oui, je souffre, encore et encore. Je souffre de la solitude, et la seule personne qui peut me faire du bien, me faire sourire, m'apaiser et me redonner le sourire, c'est lui. Il me manque et j'ai mal. Et pourtant, je sais à quel point il ne faut pas que je craque. Je ne veux pas me rabaisser à la recontacter et avoir un message froid de sa part me disant qu'il ne veut pas me parler. Je ne veux pas m'humiilier encore une fois.

Je dois apprendre à vivre sans lui, et à accepter que je ne serai plus avec lui, qu'il ne m'aurait jamais rendu heureuse et qu'il m'aurait fait souffrir enore pendant des années. Je dois apprendre à faire une croix sur lui, sur l'amour que je lui ai porté, les projets que j'espérais, les sentiments que je voulais qu'il ait pour moi, l'attachement que j'ai cru solide.

Je ne sais pas quand je vais retrouver quelqu'un. J'ai besoin d'amour, de tendresse, de temps dans les bras d'un homme qui me respecte et qui me fait du bien. J'envie celles et ceux qui s'endorment chaque soir près de l'être qu'ils-elles aiment, de se réveiller le matin en se sentant apaisés-es et en se disant que quoi qu'il arrive, leur moitié sera là.

Posté par charlievormelle à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11.07.12

La sélection du jour

Image 3

La Tour Eiffel en guise de corne crânienne, c'est peu vendeur.

 

Image 1

Le classique de la salle de bains. Et il a pas intérêt à dire qu'il vit seul et qu'il n'a pas de môme parce qu'on peut compter le nombre de brosses à dents.

 

Image 4

Je ne sais même pas quoi dire en voyant ce tapis de poils. Un peu de poil, oui. Un yéti, non. A moins qu'on ait envie de passer ses week-ends à tondre son homme, je ne vois pas comment on peut aimer cela.

Posté par charlievormelle à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10.07.12

La sélection du jour

Image 5

C'est proprement hallucinant le nombre de gars qui se la jouent bad boy du 9-3 (noirs, blancs, jaunes, rouges, roses à petits pois ...). Les W-fingers, c'est l'équivalent du duck-face chez les nanas : du ridicule en barre.

Mais sur fond de papier-peint jauni, même pour une fille qui aime ce style kaïra, ça casse quand-même le groove.

 

Image 6

Au moins le type il assume complètement son anniversaire rêvé. Bonne chance mec !

 

Image 14

Trop de Photoshop tue Photoshop. Surtout quand c'est pas Photoshop. En voici une belle image kitch.

Posté par charlievormelle à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,